La ville sans juifs

Couverture: 

  • Nouveauté

Auteur(s): 

En 1922, Bettauer imagine une farce politique terrifiante : à Vienne, au début du XXe siècle, la situation économique est déplorable. Et les parfaits coupables sont les Juifs. C'est évident, une fois qu'ils auront quitté la ville, la crise ne sera plus qu'un mauvais souvenir ! Un pamphlet aux allures prophétiques, un roman "d'après demain", où la fiction anticipe dangereusement l'Histoire. Une redécouverte Vintage qui, aujourd'hui, à l'heure où gronde la haine raciale, prend tout son sens.

À Vienne, en 1922, les juifs autrichiens occupent les postes-clés de la ville. Certes, les viennois apprécient hautement leurs qualités, mais les estimant trop écrasantes pour que la majorité aryenne puisse elle aussi prendre son essor, obtiennent du Parlement l'expulsion de tous les juifs d'Autriche. Expulsion douloureuse mais non physiquement brutale, chaque individu recevant une indemnité proportionnelle à ses précédentes déclarations fiscales, ce qui ne manque pas de faire naître, chez certains, quelques regrets tardifs. Après le départ du dernier juif, fêté dans l'allégresse, l'euphorie retombe très vite. Des secteurs entiers de l'économie périclitent. Les juifs savaient certes gagner de l'argent, mais avaient aussi l'art d'en dépenser. Le cours de la couronne s'effondre, le chômage et l'inflation galopent alors que, de son côté, la vie intellectuelle et culturelle tombe au plus bas. Vienne perd son prestige de capitale et prend des allures de ville de province. On en vient bientôt à souhaiter secrètement le retour des juifs…

Date de parution: 

12 Octobre, 2017

Prix: 

29.95$

Éditeur: