Accouchement - Les femmes méritent mieux

Couverture: 

  • Nouveauté

Auteur(s): 

Un document choc sur un fait social majeur encore tabou : la maltraitance des femmes pendant l'accouchement. Une mise en regard féministe des tenants historiques et sociétaux de l'accouchement en Europe.

Depuis les années 1960, l'hôpital est devenu le lieu de l'accouchement. La péridurale y est aujourd'hui la reine pour supprimer les douleurs. Disparues les terreurs d'antan et les souffrances d'un autre âge : tout semble idyllique sur le front de la maternité. Pourtant, dès que l'on questionne les femmes sur leur expérience de l'accouchement, nombreuses sont celles qui font part de vexations, d'intimidations, de coercitions, voire de brutalités et de violences. Ce qui devait être un heureux événement se transforme en cauchemar sous la pression des médecins qui suivent les protocoles hospitaliers. « On m'a volé mon accouchement », « j'ai vécu un viol » sont des phrases qui reviennent souvent quand on prend la peine d'écouter les mères. Pour preuve, pendant l'accouchement, le sexe des futures mères devient public, exposé à tous les soignants, disponible pour intrusions de doigts et d'objets, touchers vaginaux, et même soumis aux mutilations. L'accouchement, que l'on croyait devenu sécuritaire et non douloureux, est en réalité le théâtre d'une violence extrême commise par les soignants sur les femmes, qui peut entraîner des traumatismes physiques et psychiques considérables, pouvant conduire à des dépressions post-partum ou des syndromes de stress post-traumatiques. L'obstétrique est profondément misogyne. Elle considère les femmes comme faibles, malades, dangereuses, dont le corps serait inadapté pour mettre les enfants au monde. L'accouchement est ainsi resté l'un des derniers bastions de la domination masculine. Il est urgent de dénoncer les violences obstétricales dont les femmes sont les victimes. En s'appuyant sur la littérature scientifique, les recommandations des instances de santé et des travaux d'historiens et d'anthropologues, Marie-Hélène Lahaye analyse en profondeur les pratiques et politiques autour de l'accouchement dans une perspective résolument féministe.

Date de parution: 

14 Février, 2018

Prix: 

34.95$

Éditeur: